Réseau des doctorants en ESS

 

Doctorants en cours de thèse, nous connaissons la recherche en ESS à travers les réseaux constitués par nos aînés, mais nous n’avons pas de visibilité sur nos pairs en cours de formation. Nos recherches en ESS étant souvent isolées dans nos labos de rattachement, nous tentons ici d’apporter de la visibilité à la recherche des doctorants en ESS, et par là même, de jeter des ponts entre doctorants au-delà des inscriptions académiques (sciences économiques ou de gestion, sociologie, philosophie, anthropologie, histoire, géographie, droit, psychologie, etc … ).

Pour cela, une matinée doctorale est notamment organisée tous les ans lors des Rencontres du RIUESS. Il s’agit d’un lieu de rencontre et d’échange autour des sujets de thèse de chacun. Afin de préparer au mieux cette matinée, nous invitons tous les doctorants intéressés par cette initiative à nous contacter à cette adresse:

doctorantsriuess@gmail.com

Afin de faciliter les échanges thématiques, vous trouverez ci-dessous un annuaire [en cours de construction] des doctorants ayant participé aux dernières rencontres ainsi que leurs domaines de recherche:

  • Les résultats ont été filtrés avec la lettre: P
A B C D E F G H J K L M N O P R S T U V
Photo de Vincent Pradier
Doctorant IAE de l’Université Paris 1 Panthéon SorbonneLaboratoire Sorbonne Recherche en Management
Discipline Science de gestion Scetion CNU 06 Sujet de thèse Les enjeux de la transition écologique pour les ONG : une analyse par le prisme des parties prenantes Direction de thèse Philippe Eynaud Co-direction Emmanuelle Garbe Fonctions Chargé d’étude et d’analyse – Coordination SUD (cifre) Autre lien: Linkedin

Informations biographiques

Chargé d’études et d’analyse / OngLAB à Coordination SUD, et chercheur doctorant à l’IAE de l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Philippe Eynaud et d’Emmanuelle Garbe. Après avoir exercé dix ans au sein d’ONG françaises, notamment en poste de direction, il s’intéresse depuis 2020, par son travail de thèse, à l’impact des enjeux de transition écologique sur la gestion des ONG. Il travaille particulièrement sur trois axes de recherche : les stratégies de réduction des empreintes environnementales des ONG humanitaires, l’accroissement des vulnérabilités qu’elles rencontrent sur les terrains d’intervention, et leur capacité de réponse aux crises. Au sein de Coordination SUD, il coordonne l’OngLAB et ses différentes études, notamment celle menée en 2022 sur l’évolution des modèles socio-économiques des ONG, sur la période 2016-2020.

Retour haut de page